Editorial

Janvier 2020

Certes cette année débute de façon un peu cahotique quant à notre programmation. La prolongation des mouvements sociaux qui ont débuté à la fin de l'année 2019 continue d'avoir des effets sur nos activités de ce début d'année.

La séance du mercredi 8 janvier du séminaire "SEX, psychanalyse et sexualité" est annulée. 

La séance du mercredi 15 janvier du séminaire "Anthropologie et Décentrements" est reportée au 29 janvier, et la conférence de Geneviève Vialet-Bine du 9 janvier, dans le cycle Psychopathologie de notre hypermodernité", est reportée au 23 janvier.

Restons tranquilles face à ces aléas. Les psychanalystes sont bien sûrs traversés par les débats de la société, ils prennent ou non partie chacun en ce qui le concerne, mais en tant que psychanalystes ils poursuivent leur pratique d'écoute, de recherche et de transmission, quelles que soient les circonstances. La très grande qualité de nos travaux de la fin 2019, avec des intervenants enthousiasmants, nous conforte pour aborder 2020 avec confiance afin de vous offrir des moments de réflexion et de débats toujours plus intenses, au service d'une psychanalyse toujours plus dynamique.