Séminaire "Sexe"

par Houchang Guilyardi

Avant d'aborder des développements plus analytiques, pour nous situer, nous débuterons ce séminaire par des exposés de la clinique la plus simple, voire la plus décentrée, dans un espace pouvant apparaître… trop large, pour échapper un moment à l’encerclement par l’inflation imaginaire dont nous sommes coutumiers et, tenter d'approcher des bribes de réel. 

10 avril 2019
Claude-Noële Pickmann pour « Lecture du tableau de la sexuation de Lacan, suite »

Claude-Noële Pickmann est psychanalyste à Paris, Membre d'Espace analytique

Dans le bas du tableau de la sexuation, Lacan inscrit les conséquences pour les parlêtres de s'inscrire tout ou pas tout dans le phallique. C'est là qu'il entend "faire sortir du nouveau sur la sexualité féminine" en éclairant, par la logique, "le continent noir" freudien.
Bibliographie:
les séminaires où Lacan travaille à l'élaboration des formules de la sexuation, à partir du  Séminaire XVI « d'un Autre à l'autre » (68-69), et plus spécifiquement le Séminaire XIX « ...Ou pire,   le savoir du psychanalyste » (71-72)
« L'étourdit » (juillet 72) paru dans Scilicet 4, repris dans Autres Ecrits
le Séminaire XX  « Encore » (72-73), où on trouve le tableau complet. 

20 mars 2019
Claude-Noële Pickmann pour « Une lecture des formules de la sexuation de Lacan »

Claude-Noële Pickmann est psychanalyste à Paris, Membre d'Espace analytique

Après nous être promenés, d’une manière peut-être un peu surprenante, du côté des usages de la sexualité, de ceux d’une variété  étonnante des animaux et des plantes, et avant de revenir à une clinique de pratiques peu commentées,nous rentrons dans le vif du sujet par une première approche des formules de la sexuation.

Avec l’écriture des formules de la sexuation Lacan n’a pas seulement, réussi à « faire sortir du nouveau sur la sexualité féminine », il a aussi, en dépliant la logique du pastout, dévoilé le fonctionnement d’une structure qui marche à la suppléance.
Pour se préparer, on peut lire :
"D’une féminité pastoute", dans La clinique lacanienne n°11, « La féminité » Éres 2007
"Quel homme", dans Figures de la psychanalyse, « De l’homme en psychanalyse », Éres 2012
"A propos de la seconde théorie freudienne de l’Œdipe, le grand remaniement théorique de 1923", dans Figures de la psychanalyse, « Le langage et l’Œdipe » Éres, 2015
"Le pastout de Lacan…et celui de Lou", dans Figures de la psychanalyse, « Les psychanalystes, quelle inventivité ? » Éres, 2016
"S’appartenir à l’Autre, remarques sur le masochisme érogène", dans La clinique lacanienne n°28, « Économies du masochisme » Éres 2016
"Hétérotisme", dans Figures de la psychanalyse, « Penser le sexuel » Éres, 2018


13 Février 2019
Christine Lafont pour « La sexualité chez les plantes »

Ancienne élève de l'école Normale supérieure d'horticulture de Versailles, Christine Lafont est Responsable du jardin botanique de Presles.

La Vierge des chrétiens est souvent représentée avec un lis d'un blanc immaculé, symbole de virginité. Et pourtant cette fleur (comme toute les fleurs) est un sexe, et même les deux sexes ensemble. Dans le même écrin scintillant, la plante exhibe en son centre ses organes sexuels !
Pauvres humains qui ne le savent, eux qui cachent et protègent leur sexe et leur sexualité ! Chez les plantes, fixées au sol au contraire, on les montre... c'est que la rencontre dépend des animaux qui seront attirés et parfois manipulés. Évidemment on ne connait pas les affres des plantes non visitées  mais on sait qu'en cas d'absence de rencontre, elles peuvent s'en passer et se reproduire avec elle-même... voilà qui simplifie la vie !
Nous verrons donc comment le monde animal appréhende le sexe des plantes, puis comment il fonctionne pour la plante elle-même ! 

16 janvier 2019
André Langaney pour "Sexualité humaine : petites performances et grandes théories"

Ancien élève de l'École Normale Supérieure, agrégé de sciences naturelles et docteur d'État en biologie humaine, André Langaney a été directeur du laboratoire d'Anthropologie biologique du Musée de l'homme, et professeur à l'université de Genève. Auteur de "Le sexe et l'innovation".

12 décembre 2018
Janine Mossuz-Lavau pour "La vie sexuelle en France"

Janine Mossuz-Lavau est directrice de recherches émérite CNRS au CEVIPF (Centre de recherches politiques de Sciences Po). Politologue et sociologue, elle travaille sur la question des sexualités depuis de nombreuses années. Auteur de deux recherches sur la vie sexuelle en France en 2000 et 2007.

Avec ce premier exposé d'introduction au nouveau séminaire de l'APM sur "Sexe", et pour échapper à l'emprise des idées reçues et de ce qui domine l'actualité médiatique, Janine Mossuz-Lavau nous permettra d'approcher simplement la réalité effective des pratiques et des comportements sexuels, leurs modifications ou continuités.